Comment travailler l’autonomie des élèves à la maison

L’une des plus grandes difficultés que peuvent rencontrer les adultes, qu’il s’agisse des membres de la famille ou des professionnels de l’éducation, est de préparer les élèves à être autonomes dans leur vie quotidienne, tant à la maison qu’à l’école. La surprotection qui existe aujourd’hui dans la société à l’égard des enfants est, à de nombreuses reprises, un obstacle au développement de l’autonomie de l’enfant.

Combien d’élèves des dernières années de l’école primaire ou de l’ESO ne savent pas étudier seuls, ne préparent pas leur matériel scolaire pour le lendemain, ou ne préparent pas leur repas de midi ?

Le travail sur l’autonomie commence comme il se doit à l’école maternelle et dans les premières années de l’enseignement primaire. Le travail effectué au cours de ces étapes est axé sur la capacité de l’élève à faire des choses par lui-même (faire ses lacets, aller aux toilettes, jouer, s’habiller, préparer du matériel, etc.), mais dès la troisième année de l’école primaire, un grand pas est franchi et il est indirectement considéré comme acquis que l’élève fait déjà tout par lui-même. Les contenus deviennent plus difficiles et augmentent en quantité, les tâches commencent à être un peu exorbitantes en de nombreuses occasions, dans certaines familles on leur demande de se distraire ou d’étudier ou de faire leurs devoirs sans aide… Mais nous trouvons aussi des situations contrefactuelles dans lesquelles nous pensons que pour que l’enfant fasse ses devoirs seul, nous devons être au-dessus de lui, qu’il ne sait pas pourquoi nous devons l’aider ? Et qu’en est-il lorsque l’enfant rencontre une difficulté et que l’adulte fait l’exercice ?

Tout ce qui précède, aussi minime que cela puisse paraître, affecte l’autonomie de l’enfant. C’est pourquoi il est nécessaire de le travailler dans de nombreux cas de manière spécifique.

Au cours de mes plus de 6 années d’expérience en cours privés avec tous types d’élèves, j’ai rencontré des enfants qui avaient besoin que je travaille avec eux de manière spécifique sur leur autonomie. Comment ? Avec du matériel adapté à leurs besoins. En outre, j’ai également créé une séquence d’apprentissage qui a également été adaptée, c’est-à-dire que nous avons commencé par du matériel qui les a aidés à préparer le matériel de manière autonome pour assister à mes cours. Une fois celle-ci acquise, nous avons continué le travail de « nous préparons nous-mêmes le cartable ». Ainsi, nous pouvons en arriver au point où l’enfant est chargé de préparer le cartable, les vêtements et le déjeuner pour la journée d’école.

À partir de ces petites situations, et avec un peu d’aide au départ, on peut poursuivre le travail en écrivant les devoirs dans le cahier, en faisant les devoirs tout seul, en étudiant tout seul, en lisant tout seul, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter